HALLER en rage !

Article du 25 Février: Le Quotidien

À Cuba tout est différent et plus difficile !

Ceci s’annonçait déjà avec l’organisation officielle (agence de voyages sur site ITU) du voyage.

Le bus qui devait ramener les triathlètes au départ de la natation dans la « Hemingway Bay » est arrivé avec 45 minutes de retard. Les athlètes ont vu ensuite leur vélo embarqués sur un vieux camion ouvert, de sorte que deux entraîneurs ont dû monter sur le camion, chose affreuse d’après l’un deux pour faire les 17 km !

Arrivés enfin sur le site, les athlètes ont été informés que le parcours de vélo a dû être modifié, suite au vent fort qui ramenait d’énormes vagues sur le parcours de vélo.

À la sortie des 1500 m de natation une grande surprise… un groupe de 16 athlètes, mais dont les meilleurs nageurs Diego Moya et Bob Haller étaient tout à la fin.

En arrivant dans la transition, le casque de vélo de Haller avait été bougé et était bloqué dans le frein du vélo ; Haller rate le groupe de tête avec 3 autres athlètes et la galère commence. Les 10 premiers kilomètres il roulait seul, car les autres n’arrivaient pas à se grouper, le vent était trop fort.

Pendant les 40 km ils n’arrivaient pas à fermer le trou. On voyait que les athlètes avaient énormément de mal à faire le parcours avec un vent extrêmement fort.

Avec 1’30 ‘’ Haller arrivait dans la transition 2. Après 2 tours et demi sur les 4 de course à pied Haller a commencé avoir des crampes suite aux énormes efforts sur le vélo. Il a terminé 18! Et s’expliquait ce qui suit :

Suite aux « appels » faits par les athlètes suivants :

  • Diego Moya, Chile
  • Russel White, Irlande
  • Luciano Taccone, Argentine
  • Federico Scarabino, Urugay
  • Walter Schafer, USA
  • Juan Andrade Figueora, ECU
  • Haller Bob, Luxembourg

Les représentants de l’ITU ont recommandé aux athlètes, que leur fédération fasse un appel auprès de l’ITU.

Les faits :

Une vingtaine d’athlètes ont raccourci le parcours de natation. Ils n’ont pas nagé jusqu’à la première bouée, mais ont été immédiatement à la deuxième, soit environ 30 mètres en moins à nager.

Le référé de la natation, Fernando Martinez, a confirmé avoir observé ceci. N’ayant pas de preuve (vidéo), les appels n’ont pas été retenus, mais Martha Yeo,  « head referee », a conseillé d’aller en appel écrit auprès de l’ITU par le biais de la fédération au plus vite.

Les meilleurs nageurs ont été dépassés par ceux qui ont raccourci le parcours et qui, par conséquence, sont donc sortis les premiers de l’eau pour rentrer dans la transition 1.

Un vent très fort sur le parcours de vélo, qui a dû être modifié, a empêché les quelques athlètes (4) du groupe de chasse à se rallier.

Le premier groupe se composait des 16 athlètes.

Les athlètes ont été entendus, mais leur appel n’a pas été reçu par manque de preuve de la part des représentants de l’ITU.

Les bonnets de natation n’étant pas été marqués avec les numéros de départ des athlètes, le référé n’aurait pas pu identifier les « tricheurs ». Il faut noter que pendant le briefing, ainsi qu’avant la natation dans la « Hemingway bay », Martha Yeo a bien expliqué qu’il y avaient deux bouées, et a rappelé avant le départ, qu’on ne voyait pas la deuxième, qui était sur la droite au le départ.

Vu que les points attribués à cette course jouent un rôle important à un certain nombre d’athlètes pour s’assurer un départ au WTS Bermudes ainsi que les frais exposés pour venir à Cuba, Haller a demandé à sa fédération d’aller en appel.

Il est du devoir des représentants de l’ITU d’observer que la course se passe d’après le règlement de l’ITU. Les athlètes qui avaient raccourci le parcours de natation, auraient dû être disqualifiés dès leur arrivée dans la transition 1, ce qui n’a pas été fait.

 ________________________________________________________________________________

Article du 21 Février Tageblatt

Le weekend dernier le triathlète de X3M, Mersch, a pu réaliser son objectif de monter sur le podium au Honduras.

Ce weekend ce sera plus difficile : la concurrence sera présente ! Comme Felix Duchampt, français au départ pour la Roumanie, Diego Moya (CHI), Collin Chartier (USA), Ayan Beisenbayev (KAZ), Carlos Quinchara Forero (COL), Russel White (IRL) et enfin Juan J. Andrade Figueroa (ECU). Également 5 bons nageurs, dont Moya, White, Darr Smith et Chase Mc Queen qui pourraient réussir à éloigner Quinchara et Beisenbayev.

Mais cette fois-ci la course sera disputée sur une distance olympique : 1500 m de natation, 40 km de vélo et enfin 10 km de course à pied et ce au moment le plus chaud de la journée. Les températures avoisineront les 30 degrés avec un taux d’humidité de 78%.

On l’avait prévenu que les conditions seraient plus difficiles, car à Cuba tout est plus compliqué…

Le départ sera donné debout dans l’eau dans la baie Marina Hemingway pour un seul tour de 1500 m. Cette configuration devrait normalement présenter un avantage à Haller. De la transition 1 de la Marina jusqu’au Malecon il y a 20 km ! Resteront 4 tours de 5 km pour terminer le parcours à vélo jusqu’à la transition 2 devant l’hotel Nacional de Cuba. Enfin 4 tours de 2,5 km de course à pied pour clôturer cette 6e édition à Habana.

L’hotel Nacional de Cuba, déclaré monument national, a une histoire de 89 ans. Symbole d’histoire et de culture, il sera le point de rencontre de ce weekend. Sa situation privilégiée dans le cœur de Vedado district, sur une colline à quelques mètres de la mer, a reçu des centaines de célébrités comme Winston Churchill, Frank Sinatra ou encore Marlon Brando pour en citer que quelques-uns.

Haller se dit avoir de bonnes sensations, confiant et il est très motivé.

Haller sur le Podium à Puerto Cortes!

Article du 17 Février Le Quotidien - Wort - Tageblatt

_____________________________________________________________

IMG Puerto Cortes arrive IMG Puerto Cortes podium

 

C'est avec un peu de retard que le départ a été donné sur la plage Coca Cola de Puerto Cortes.

La température de l’air était de 28 degrés, 24 degrés en mer et un taux d'humidité de 70%.

Haller confirme sa spécialité: celle d’un excellent départ de la plage et sort le premier après les 750m de natation.

Ensembles, avec Collin Chartier (USA) ils voulaient faire dès le départ une échappée qui n'a pas réussit. Un groupe de tête de 15 athlètes c'est formé.

Haller attaquat dans le deuxième tour une seconde fois, mais l'écart s'est refermé.

Le groupe rentre dans la transition 2 et Haller en ressort aussi le premier et le restera jusqu'au premier virage à 800m environ, avant que Jason West le rejoint jusqu’au demi-tour (1250 m). West accélère et Haller lâche. Quinchara (COL), et Villanueva (MEX), le rejoignent. A leur trousse Beisenbayev (KAZ), et Figueroa (ECU).

West aggrandit l’écart, Quinchara se détache dans le deuxième tour, et Haller se rapproche de lui sur la fin. Quinchara lâche Haller sur les derniers 400 m.

La course fût gagnée par Jason West (USA), deuxième Carlos Javier Quinchara Forero (COL).

Haller se dit content de sa course à pied qui fût très dur. Il se sentait en forme toute la semaine et peut enfin démontrer qu’il a bien travaillé sa course à pied.

_____________________________________________________________

Article du 15 Février Le Quotien

Nouvelles du 13/02

La ville de Puerto Cortes est située sur la Côte nord, côté mer des Caraïbes avec le principal port maritime du pays à 45 km de San Pedro Sula, la plus grande ville de Honduras.

Haller est arrivé ici juste après le Brésil (10 heures de voyage et -3 heures). Il a été accueilli par une famille hondurienne, dont le mari, un athlète Ironman, expliquât que cette coupe continentale de dimanche est organisée par un groupe d’amis du triathlon, en l’absence de fédération. Ils ont collecté les fonds et la municipalité de la ville de Puerto Cortes est de leur côté pour la logistique.

La course prendra son départ à 8h :15 du matin dimanche 16 Février dans une baie très tranquille, sur la plage municipale de Coca Cola. Les 750 m de natation ne seront pas gênés pas des courants avec très peu ou pas du tout de vagues sous une température ambiante de 30 degrés, ressenti 33, et une humidité de 78%.

Les 3 tours de vélo (total 20,1 km) seront sur un parcours très plat et quelque peu technique. Les 2 tours de course à pied, de 2,5 km chacun, se feront également sur un terrain très plat et très rapide.

Haller se dit persévérant et espère pouvoir faire un écart pendant la natation pour entamer le parcours à vélo.

Parmi ses concurrents seront présents : Ayan Eisenbayev, KAZ 74e classement mondial, Collin Chartier, USA, 78e classement mondial, 12e à la coupe du monde Miyazaki and 18e à Weihai, Jusn José Andrade Figueroa, ECU, Jason West, USA, Fabian Villanueva Moehl, MEX.

Haller 6ème dans la canicule!

32 degrés ressentis comme 39, UV-Index 11 telle était la météo de ce matin avec une eau  à 27 degrés ! Un net avantage pour les sud-américains comme on le constatera.

Sur une plage surpeuplée aujourd’hui, l’organisation avait du mal à gérer les centaines de personnes présentes.

Les dossards étaient mal préparés; alors qu' Haller portait le dossard 25, il a pu s’aligner en 4e position - son dossard initial. Il a choisi avec Willy Kaué, le brésilien d’être à l’opposé de Manoel Messias, le favori, également brésilien.

Haller sortit le premier de l’eau, mais n’a pas su faire d'écart. Ils étaient 6 dans le groupe de tête des 4 tours de 20km de vélo.

Premier dans la transition, il ne se rendit pas compte que le „porte-vélo“, où les vélos sont accrochés, servaient aussi de caisse pour les affaires de natation et les jeta devant ! Pénalités, Mais qui en fin de compte n'ont pas eu d'impact à son classement.

Il sortit aussi premier de la transition pour entamer les 4 tours de course à pied. Très vite Manoel Messias avait repris le devant. Après le premier tour Haller était encore en deuxième position, mais perdit du terrain sur Taccone et Hidalgo. Au troisième tour il s'est fait dépasser par Willy Kaué et Eisenbayev, KAZ. Il franchit la ligne d’arrivée en 6e position.

Haller était déçu de ne pas avoir pu garder le rythme de la course à pied.

  1. Manoel Messias BRA
  2. Luciano Taccone ARG
  3. Miguel Hidalgo BRA
  4. Willy Kaué BRA
  5. Ayan Beisenbayev KAZ
  6. Bob Haller

______________________________________________

Articles de presse du Samedi 8 Février Le Quotidien et Wort

______________________________________________

Haller au départ avec le numéro 4 !

Dimanche 9 février à 11 :10 aura lieu le départ de la 29ème édition du triathlon sur la Praia do Boqueirão à Santos, Brésil (Etat de Sao Paulo).

Santos, célèbre pour son équipe de foot où évoluèrent Pelé et Neymar, mais est aussi un des ports les plus importants de Brésil.

Du coté de l’Atlantique-Sud en cette saison il fait une température moyenne de 27 degrés et on compte 12 jours de pluie en moyenne.

Aujourd’hui  la température est de 28 degrés avec 78% d’humidité.

Haller a prévu cette course pour améliorer son classement mondial. Il affrontera le matador local Manoel Messias, BRA (45e classement mondial), Ayan Beisenbayev, KAZ (79e classement mondial), Luciano Taccone, ARG (112e classement mondial), Miguel Hidalgo, BRA, à 24 secondes de Kristian Blummenfeldt, (11e classement mondial) dans un duathlon en Portugal récemment.

Beach start (toujours en faveur de Haller) pour les 750 m de natation. 4 tours de vélo à 5 km et 4 tours de 1.250m de course à pied, le tout sur un terrain plat.